Macarons_Framboise

Si vous êtes comme moi, vous allez me comprendre ! Rappelez-vous...Vendredi, j'ai eu la chance de recevoir un colis de Bige avec, entre autres, des colorants pour que je fasse des tests "macaronnesques". Impossible de ne pas me lancer tout de suite ! Je suis comme ça moi ! Dès que j'ai quelque chose de nouveau dans ma cuisine, il faut que je l'utilise au plus vite, que ce soit des ingrédients ou des ustensiles ! Voilà comment je me suis retrouvée hier soir en train de macaronner au lieu de préparer le repas (voilà pourquoi d'ailleurs les enfants sont déjà debouts et se plaignent que leur ventre crie famine...Si, si je vous assure que ce ne sont pas des blagues ! Tout ça parce qu'ils n'ont mangé qu'une assiette de purée mousseline (beurk !), du fromage, un yahourt et des fruits...A plaindre, hein ?!).
Ne pensez pas que tout s'est déroulé sans accroc...Non, la facilité n'a rien de bon ! Pour preuve : ma première fournée est partie directement à la poubelle car les coques étaient toutes fendillées. La cause : après réflexion, deux paramètres ont différé par rapport aux deux autres fournées parfaites celles-ci : une période de croûtage d'une vingtaine de minutes et le four à chaleur finalement mis sur tournante.
Pour la ganache, j'ai fait simple en choisissant l'une des recette de Mercotte. Les valeurs sûres, il n'y a rien de tel !

Pour les coques : (recette de Bige)

Ingrédients :

110 de blancs d'oeufs vieillis
220 g de sucre glace
125 g de poudre d'amandes
30 g de sucre en poudre
1 cuillère à thé de colorant en poudre rouge

Réalisation :

Préchauffez le four à 150 ° C (th.5) en y laissant une plaque.

Mixez le sucre glace et la poudre d'amandes, ajoutez le colorant en poudre et tamisez le tout.

Montez les blancs en neige avec le sel et et ajoutez le sucre en poudre pour serrer les blancs juste avant d'arrêter le robot.

Incorporez les poudres en deux fois aux blancs en neige et mélangez à la maryse.

Avec une poche à douille, dressez les macarons sur des plaques recouvertes de papier cuisson (3 pour moi au total).

Laisser croûter une demi-heure.

Enfournez 10 à 12  min à chaleur tournante, sur la plaque chaude placée dans le four (cela évite de faire brûler le dessous des macarons d'après Pierre Hermé°.

Laissez refroidir les coques avant de les conserver dans une boite hermétique si vous ne les utilisez pas de suite..

Pour la ganache : (recette de Mercotte)
(pour 50 macarons environ)

Ingrédients :

90g de pulpe de framboises
100g de crème
210g de couverture Ivoire

Réalisation :

Faites bouillir la crème.
Versez-la en deux fois sur le chocolat.
Ajoutez la pulpe de fruit.
Laissez-la refroidir avant d'en garnir les coques.
Mercotte préconise de réaliser cette étape avec une poche à douille. En ce qui me concerne, j'ai garni mes coques à la petite cuillère sans problème.

Pour une meilleure dégustation, il est conseillé d'attendre une à deux journées avant de se jeter sur les macarons pour laisser le temps aux saveurs de se développer.